Cuisson de la pâte Fimo : nos conseils

Coup d’œil sur la pâte Fimo

La pâte à cuisson au four est une pâte polymère qui après modelage sera passée au four à 110 °C (thermostat 3) pendant 15 à 30 minutes, afin de la faire durcir par le processus de polymérisation. Le temps dépend de la taille de l’objet et de la marque utilisée. Une fois sortie du four, il faut attendre que la pâte refroidisse et donc durcisse 30 minutes à l’air libre. Après cuisson, la pâte polymère résiste à l’eau et aux coups brutaux qu’elle absorbe. C’est pourquoi elle est souvent utilisée pour la réalisation de bijoux, colliers, bagues ou encore figurines colorées.

Ils existent de nombreuses marques en pâte polymère, mais la marque la plus répandue en France est Fimo de Staedler, d’ailleurs le terme Fimo est souvent utilisé comme terme générique pour désigner la pâte polymère. Qu’il s’agisse de la marque Fimo ou d’une autre marque disponible sur le marché comme les marques Sculpey ou Cernit ou Pardo, cette pâte après ouverture se conserve plus de 2 mois sans sécher.

Précautions d’usage pour la cuisson de la pâte Fimo

Une cuisson à une température plus élevée ou un temps de cuisson trop important provoque un dégagement de vapeurs toxiques, même en respectant la température et le temps de cuisson. Il faut donc aérer le four et la pièce, voire d’utiliser un four réservé à la cuisson de la pâte de type Fimo. Il est préférable de diminuer le temps de cuisson afin d’être sûr de ne pas abîmer l’objet.

Cet article pourrait vous plaire :   Décorer un foulard en soie

Depuis 2006 le composant phtalates a été retiré afin de permettre encore plus de sculpture sans toxicité. Depuis peu, il existe même une forme de Fimo Fimokids, plus souple et adaptée en termes de composition au travail avec des enfants.

Précautions d'usage pour la cuisson de la pâte Fimo

Conservation après la cuisson de la pâte Fimo

Une fois ouverte, la pâte polymère peut durer plus de deux mois à l’air sans sécher. Il est préférable toutefois de la conserver dans un récipient hermétique.

Conservation après la cuisson de la pâte Fimo

Techniques de travail avec Fimo

  • La technique des millefiori consiste à faire des petits rouleaux empilés de pâte polymère afin de créer un motif dans une « cane » que l’on découpe en rondelles pour obtenir des petits motifs indépendants ;
  • le skinner blend qui permet d’obtenir une bande dégradée en prélevant une pellicule fine de pâte composée de plusieurs coloris en couches successives ;
  • les marbrures, les spirales, les cannes candy, grâce aux mouvements appliqués sur des petits rouleaux de pâte, des torsades par exemples
  • le canning qui est le fait de créer des cannes avec des motifs divers que l’on coupe ensuite pour les utiliser dans les créations par exemple en l’appliquant sur la surface d’une bille pour créer un motif de perle original.
Anne-Laure
Anne-Laure
Féru des arts créatifs, je suis passionnée par le bricolage et le fait main. Sur le blog Malinelle, je partage avec vous tous mes conseils à travers des articles dédiés aux arts créatifs. Je vous livre alors des idées inspirantes ainsi que des tutoriels dans les activités de la couture, de la décoration, des beaux-arts et bien d'autres encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *